H.T.

Pour Hitomi Tanaka et ses superbes nichons (j’aime beaucoup ce mot) qu’elle caresse voluptueusement. Ah, le plaisir féminin. Il me fait regretter de ne pas être une femme, quelquefois, pour savoir ce que cela fait. L’effet que ça produit. Et quitte à être une femme pourquoi ne pas être lesbienne pour profiter de tous les plaisirs. Celui que l’on donne et celui que l’on reçoit. Celui, aussi, que l’on se donne, comme ici, par exemple.

Je suis vraiment jaloux. Pas vous ?

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de