Archives par mot-clé : Seins

H.T.

Pour Hitomi Tanaka et ses superbes nichons (j’aime beaucoup ce mot) qu’elle caresse voluptueusement. Ah, le plaisir féminin. Il me fait regretter de ne pas être une femme, quelquefois, pour savoir ce que cela fait. L’effet que ça produit. Et quitte à être une femme pourquoi ne pas être lesbienne pour profiter de tous les plaisirs. Celui que l’on donne et celui que l’on reçoit. Celui, aussi, que l’on se donne, comme ici, par exemple.

Je suis vraiment jaloux. Pas vous ?

N’importe qui

Si on me demandait si je suis prêt à baiser avec n’importe qui, je dirais : non, sûrement pas. Avec elle, par contre, je dirais : pourquoi pas. Ou : certainement. C’est l’un des deux.

Je pense à quelqu’un en particulier en écrivant ça. Quelqu’un que j’ai rencontré il y a peu et que j’ai vu à deux ou trois reprises.

Ai-je d’ailleurs ce qu’il faut pour la séduire, j’en doute.

Source : Conan la barbare

Beautiful Song

Anna Song aka… Tanya Song, Anita Song. Evidemment, ce n’est pas son vrai nom puisqu’elle est russe. Vous allez dire que je fais une fixette, mais c’est elle que je préfère. Disons qu’elle fait partie de celles que je préfère. On trouve peu d’information sur elle sinon qu’elle a pris sa retraite, mais je l’ai déjà dit…

Fixation

Tout le monde, à priori, a vu, au moins une fois dans sa vie, une paire de seins. Que l’on soit une fille ou un garçon. Perso, j’en ai vu un certain nombre, mais les plus anciens, si j’ose dire, je ne les ai pas vus longtemps. Quelques semaines seulement. Et ce, pour des raisons médicales. Tout ça pour dire que j’ai été sevré très tôt – trop tôt peut-être – et c’est, sans doute – ou peut-être – pour cette raison que je fais une fixette sur les seins. C’est comme ça et se sera sans doute comme ça jusqu’à la fin de mes jours.

Vous devez être majeur (plus de 18 ans) pour voir le contenu de ce post.